assurance-deces-astuces

Assurance décès : comparez très attentivement avant de souscrire !

De plus en plus de personne se rendent compte aujourd’hui à quel point souscrire à une assurance décès est devenue primordiale, et cherchent le meilleur moyen d’y parvenir. Néanmoins, pour y arriver, il est impératif de mener sa propre enquête, ce qui implique de se lancer dans une comparaison de chaque offre.

Commencer par comparer les âges limites d’adhésion

Les assureurs ne sont pas bêtes, ils sont là pour faire des profits. De ce fait, il faut mettre toutes les chances de son côté, pour s’assurer que l’on ne se fasse pas arnaquer. Pour ce faire, il faut commencer par se renseigner sur la limite d’âge d’adhésion requise par chaque assureur. Sachant que certaines offres des possibilités d’adhésions à partir de 18 ans, pour ceux qui sont conscients assez tôt du risque qu’il peut encourir au travail. Au même titre, d’autres assureurs ne proposent leurs services qu’à des personnes ayant au moins la trentaine, comme ceux qui ne se proposent qu’à ceux qui ont plus de quarante ans. Et évidemment, il y a ceux qui ne sont réservés qu’à ceux qui ont déjà dépassé la cinquantaine, sans parler de ceux qui sont inaccessibles à ceux qui ont plus de 60 ans. Quoi qu’il en soit, le meilleur moyen de choisir le meilleur assureur en fonction de sa tranche d’âge, est de se fier à un site comparateur, comme celui présenté ici en ce moment.

Découvrez ensuite les mensualités à verser

Un point important à soulever, le choix du montant des mensualités à verser est tout aussi impératif. Cependant, ce choix se base aussi sur bien des critères, à ne citer que la formule de garantie proposée. Cela s’applique en fonction du choix de garantie choisie par chacun, entre la garantie sur décès, ou celle sur les accidents causant une invalidité ou une perte totale d’aptitude. Pour ce qui est des formules d’adhésion, il ne faut pas oublier que plus vous souscrivez jeune, moins vous aurez de mensualité à verser. Étant donné que le but des mensualités est d’arriver très vite à rassembler le capital souhaité, donc, il faut aussi déterminer à l’avance ce capital, et déterminer les meilleurs moyens d’y parvenir. Même si l’on sait pertinemment que l’idéal est de souscrire le plus tôt possible, d’autant plus que le montant du capital peut être revisité autant de fois que le décide l’assuré. Néanmoins, il faut reconnaître que les assureurs fouillent aussi scrupuleusement votre dossier, et s’il pense que votre métier présente beaucoup trop de risque, il se peut qu’il refuse votre dossier. Mais dans la plupart des cas, face à ce genre de situation, un bon assureur acceptera votre dossier, à condition de leur soumettre un bilan médical de manière régulière.

Les critères de sélection les plus plausibles

Pour trouver rapidement le type d’assureur qui lui convient, suivre les précédents conseils est indispensable pour chacun. Néanmoins, en dehors de votre tranche d’âge et le prix de l’assurance décès, il vous faut encore vous baser sur d’autres critères. Pour cela, on note le niveau de protection offert par l’assureur, sachant que ce niveau varie d’un assureur à un autre. De ce fait, il va falloir se baser sur les solutions de versement du capital à ses héritiers, que ce soit en forme de capital brut, de mensualité, ou encore de rente scolaire. Puis, il faut aussi déterminer si en cas de décès accidentel, le capital peut être doublé, ou même si vous pouvez vous faire indemniser en cas de perte total d’aptitude, ou pas.

Choisir une assurance décès ne devrait plus être un problème pour quiconque de nos jours, du moins, si vous faites attention de bien suivre ces quelques conseils.