Cryptomonnaie et PayPal sont-ils compatibles ?

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle. Elle a été créée, en 2009, en tant que devise numérique par un certain Satoshi Nakamoto. Par ailleurs, il y a PayPal, cette plateforme de transactions virtuelles qui s’opère dans divers pays. PayPal englobe aujourd’hui des centaines de millions d’utilisateurs. Maintenant, il est question de savoir si les deux sont compatibles. Les points saillants !

PayPal accepte les cryptomonnaies

Au début, PayPal a permis le paiement de diverses transactions à travers le monde via le portefeuille électronique de ses clients. Au fil du temps, ce géant des paiements en ligne a évolué. Depuis peu, il est devenu possible d’opérer avec les crypto monnaies, le Bitcoin et l’Etherum entre autres. Si l’annonce a été faite le 21 octobre dernier, ce n’est que quelques mois après que les transactions ont vu le jour.
Dans cette optique, PayPal autorise quelques cryptomonnaies à intégrer la plateforme lors des achats via des sites marchands. Au stade actuel, les clients ont le choix entre 4 crypto monnaies, dont Bitcoin, Etherum, Litecoin et Bitcoin Cash. La raison est simple : ce sont les 4 cryptomonnaies les plus répandus.

Néanmoins, PayPal envisage d’élargir en ajoutant les autres cryptos. Pour ce faire, il faut acheter ou vendre les monnaies cryptographiques via la plateforme. Si, vous aussi, vous voulez bénéficier de cette offre, vous pouvez trouver les informations nécessaires sur https://www.boursetrading.info/Comment-acheter-et-vendre-des-cryptomonnaies-via-PayPal%C2%A0_a30315.html

Une grande liberté de choix

Bien que les 4 cryptos demeurent les seuls à avoir accès sur la plateforme PayPal, cette dernière permet d’opérer selon le choix des agents. Pour ce faire, il faut créditer son compte par le biais d’achats en devises. Pour achever la transaction, il faut que le bénéficiaire se rende chez le marchand qui collabore avec PayPal. L’usager peut bien sûr choisir avec quelle cryptomonnaie effectuer la transaction (il doit choisir entre les 4 actuellement acceptés par PayPal) ? Il appartient à la plateforme ensuite de payer le marchand en dollar après avoir converti les cryptos en dollar. Si le marchand souhaite recevoir l’argent en une autre monnaie, PayPal s’en chargera.

Une transaction est égale une cryptomonnaie

Comme dans tous les achats, il n’est pas faisable d’acheter quelque chose avec plusieurs monnaies. Vous ne pouvez pas acheter votre robot aspirateur avec quelques euros plus de quelques dollars. Le raisonnement est même lorsqu’il s’agit de cryptomonnaies. Ainsi, lors d’une transaction, il faut utiliser une cryptomonnaie à la fois. Ce qui ne signifie toutefois pas que vous ne pouvez pas effectuer d’autres achats dans le futur avec d’autres cryptos. Par exemple, si en achetant un robot aspirateur, vous avez payé avec des Bitcoin, lors de votre prochain achat, vous pouvez utiliser Etherum ou Litecoin, selon le solde disponible.

Pourquoi PayPal a-t-il autorisé les cryptomonnaies ?

Afin de faciliter les transactions, PayPal a su se montrer ouvert envers les acheteurs des 4 coins du globe. Raison pour laquelle la plateforme a intégré les cryptos dans son mode de paiement. En plus, ces monnaies virtuelles possèdent une valeur de plus en plus estimée. Celles-ci ont été conçues pour générer des jetons qui se trouvent limités. Pour le Bitcoin, par exemple, il doit produire 21 millions de jetons d’ici un siècle. De la sorte, les cryptomonnaies sont vouées à une rareté. Elles vont donc rejoindre l’or et le pétrole. Si le minage est l’une des principales actions pour générer des crypto monnaies, celles-ci seront de plus en plus difficiles à acquérir avec le temps.

Cryptomonnaies et PayPal, compatibles jusqu’à quel point ?

La compatibilité entre cryptos et PayPal souffrent toutefois d’un handicap. D’abord, en termes de législation, les cryptomonnaies n’ont pas encore été uniformisées là-dessus. La législation diffère d’un pays à l’autre. En France par exemple, les transactions visant à convertir des crypto monnaies en euros sont assujetties à l’impôt. Néanmoins, nombreux sont les pays qui n’ont pas encore légiféré sur ces monnaies virtuelles. Ce problème se répercute alors sur les transactions, car les transactions peuvent générer d’autres dépenses dans certains pays comme la France.