pret etudiant

Pret étudiant à taux 0 : comment ca marche ?

Ces derniers temps, le prêt étudiant est une pratique qui est devenue plutôt généralisée. Les petits boulots à temps partiel ne sont en effet plus aussi lucratifs qu’ils ne l’étaient avant. La demande est grande mais l’offre ne l’est pas moins. Parmi les formules de prêt disponibles sur le marché, le prêt étudiant à taux zéro se trouve parmi les plus prisés. Pourquoi ce style d’emprunt a-t-il tant de succès ? Pour répondre à cette question, nous allons devoir le passer sous la loupe. Si cela a retenu votre attention, alors c’est tant mieux, bonne lecture !

 Les conditions du prêt étudiant à taux zéro

Comme vous pouvez l’imaginer, un prêt d’argent est toujours soumis à certaines conditions à moins que cela ne viennent d’une personne proche comme un ami ou quelqu’un de la famille. Comme la quasi-totalité des opérations bancaires, le prêt étudiant à taux zéro n’est disponible que pour les étudiants âgés de dix huit ans au minimum. L’âge maximum des bénéficiaires de ce type de prêt est par ailleurs de vingt huit ans. A part cela, certains organismes prêteurs exigent une assurance prêt qui, en cas de décès ou d’invalidité du bénéficiaire, se chargera de payer l’argent du.  L’assurance constitue dans ce cas, le seul frais supplémentaire à payer, l’intérêt du prêt de la banque étant à la charge de l’Etat. Finalement, le prêt étudiant à taux zéro a pour plafond la somme de mille euros, ce qui est déjà quelque chose vu le coût des divers besoins liés aux études d’un universitaire.

Les avantages du prêt étudiant à taux zéro :

Comme son nom l’indique, le principal avantage d’un prêt étudiant à taux zéro est qu’il n’est associé à aucun intérêt à payer à l’organisme prêteur. Cela permet de ce fait aux jeunes universitaires d’alléger leur charge financière qui, on le sait déjà, est très conséquente depuis quelques années.

En effet, s’il s’agissait d’un prêt classique, c’est-à-dire, d’un emprunt similaire à ceux des gens ordinaires, les taux d’intérêt pourraient s’élever à plus de dix pour cent de la somme empruntée. Dans ce dernier cas de figure, le prêt ne pourrait aider l’étudiant qu’au début de l’acte, mais devient en fin de compte une grande charge, voire-même un fardeau qui le ralentira à long terme. Ne pas payer d’intérêt est donc une véritable aubaine. D’autre part, aucun frais n’est à payer quand vient l’heur de la souscription, ceci fera des économies en plus pour le jeune dont les revenus sont assez bas. Suivez ce lien pour en apprendre encore plus.

Les faiblesses du prêt étudiant à taux zéro

Comme qui dirait, à chaque médaille, son revers, la formule de prêt dont nous sommes en train de discuter a ses inconvénients. Le premier point négatif à citer est le plafond qui n’est que de mille euros. La somme d’argent plafond de cette formule de prêt pourrait paraitre élevée à première vue mais quand on voit de près le détails des dépenses à payer par un étudiant, que ce soit pour la survie, pour les frais de scolarités ou autres, c’est très bas. En outre, certains établissements de prêt exigent une souscription à une assurance pour prévoir toute éventuelle invalidité ou tout décès prématuré du bénéficiaire. Ce dernier cas ressemble donc à une façon intelligente de vendre un produit en appâtant le client par un autre. Le prêt peu bien être octroyé sans intérêt et sans frais de souscription, mais l’assurance ne l’est pas, et c’est là l’arnaque.

Un prêt étudiant à zéro intérêt peut donc venir en aide aux étudiants en difficulté financière mais avant de se lancer dans un tel processus, il faut prendre plusieurs choses en considération et bien choisir les offres sur le marché.